Observations et enquêtes


Transmettre ses observations
pour mieux protéger la biodiversité…

Je deviens acteur de la protection de la nature en partageant mes observations !
Rejoignez le réseau des observateurs en transmettant vos données via la base en ligne Faune-Anjou. Faune-Anjou est le site incontournable pour les naturalistes !

Accédez au site en cliquant sur le logo à droite.

 


Depuis 2009, la LPO Anjou a mis à disposition des naturalistes amateurs ou chevronnés une base de données sur internet permettant de recueillir les observations portant sur différents groupes d’êtres vivants (oiseaux, mammifères, amphibiens, reptiles, libellules, papillons, coléoptères…). Cette base s’inscrit dans une démarche collaborative de mise à disposition de l’information : cartographie de répartition des espèces, liste des espèces de votre commune… Les données collectées servent au quotidien aux salariés de la LPO dans leurs actions de protection de la biodiversité !

 

 


 

Comment communiquer vos observations ?

Prenez le temps de lire

Dans Faune-Anjou, l'accès complet à la consultation multicritères est possible dès lors que vous rentrez en moyenne 30 observations par mois, en deçà de cette moyenne vous n'aurez accès qu'aux 15 derniers jours (sauf pour vos propres données qui vous resteront toujours complètement accessibles).

Enfin, l'apparition d'un triangle blanc ou jaune à gauche de votre observation signifie que la donnée est suffisamment inhabituelle (espèce ou date) pour nécessiter une homologation (départementale/blanc ou nationale/jaune). Nous souhaitons alors que vous remplissiez et renvoyiez la fiche que vous téléchargerez en cliquant sur le triangle.

Tant que la donnée n'est pas validée, elle est assortie d'un point d'interrogation blanc sur fond bleu (la donnée n'est pas prise en compte dans les synthèses lorsque s'affiche ce point bleu, qu'il y ait demande d'homologation ou non d'ailleurs).

Si vous n'avez pas l'habitude de rédiger une telle fiche, lisez bien les conseils de rédaction de la page du CHD49, il faut notamment décrire aussi précisément que possible l'oiseau sur la seconde page (dessins, photos, vidéos sont bien sûr fortement recommandés).

 


 

De même, vous favoriser la présence des oiseaux dans votre jardin ?

Alors venez participer à l’Observatoire oiseaux des jardins (partenariat Muséum national d’Histoire naturelle/LPO). Saisissez vos observations sur :

 


 

Contribuer aux enquêtes et suivi en direct sur le terrain

Consulter la plaquette “Recenser les oiseaux : pourquoi, comment faire et comment accompagner la LPO ?"
Cliquer ici

Identifier, recenser et suivre de façon privilégiée les plantes “habitantes des moissons” sur les parcelles agricoles de l'Anjou

Fleur, Coquelicot, Pavot, Printemps, Nature

Coquelicots - LPO Anjou

Le coquelicot est l’espèce la plus connue des messicoles, ces plantes, qui, comme leur nom l’indique, poussent dans les champs de céréales qui se moissonnent.

Ces dernières décennies, la présence des plantes messicoles à fortement diminuée. L’usage de pesticides, la modification du travail du sol, le tri des semences et les remembrements de parcelles ont conduit à la raréfaction, voire à la disparition locale d’espèces messicoles...

C'est dans ce cadre qu'a été créée l'enquête Messicoles par la LPO Anjou. C’est un projet participatif basé sur le volontariat qui a pour but d'inviter les citoyens à signaler la présence de messicoles près de chez eux. Ceci afin de mieux les connaître pour mieux les protéger !

 

Votre mission : partir à la recherche de messicoles qui se cachent au sein des champs proches de chez vous !

Etape n°1 : Entrainez-vous à reconnaitre les espèces messicoles avec le jeu The Plant Game ou flânez sur le blog de la LPO de Saumur : http://groupelposaumur.blogspot.com/ (thème messicole)

Etape n°2 : Etudiez de la fiche Messicole d’Anjou. Il existe aussi de nombreux guide en ligne dont la fiche du Conservatoire Botanique de Brest et la liste des messicoles présentes dans notre région ou sur le Guide réalisé par Tela Botanica 

Etape n°3 : Flânez autour de chez vous et n’oubliez pas votre fiche de terrain et votre appareil photo. Attention, n'entrez pas dans les champs sans autorisation ! Privilégiez le bord de champs et les chemins de campagne.

Etape n°4 : Une fois de retour chez vous, partagez simplement vos observations en envoyant votre fiche de terrain à sylvie.desgranges@lpo.fr ou en saisissant directement en ligne : Formulaire Messicole (vous pouvez directement y transmettre vos photos).

Vos données nous permettront :

  • Recenser les parcelles agricoles et mieux connaître la répartition des messicoles.
  • Sensibiliser le grand public et les acteurs du monde agricole à ces plantes d'intérêt patrimonial pour la plupart et indicatrices de biodiversité.
  • Mobiliser les acteurs impliqués dans leur conservation (agriculteurs, structures territoriales, lycées agricoles, habitants, etc.).
  • Contribuer à des programmes nationaux et régionaux de conservation de ces « habitantes des moissons ».

Nielle des blés - LPO Anjou

Projet réalisé dans le cadre du Plan National d’actions Messicole et financé par la DREAL des Pays de la Loire en collaboration avec le Conservatoire Botanique de Brest.