Présentation du programme Chiro Loire-Layon

La LPO Anjou a initié en 2018 une étude de trois ans sur le secteur Loire-Layon dénommée « Chiro Loire Layon » (visible carte ci-contre). Cette zone géographique possède de forts enjeux chauves-souris, avec d’importantes nurseries connues de Rhinolophes et de Murins à Oreilles Echancrées. Sur ces nurseries, connues, les effectifs fluctuent énormément, voir disparaissent parfois …
Pour mieux cibler les actions de conservation de ces espèces sur ce secteur, nous avons besoin de trouver les nurseries manquantes et de mieux comprendre quels sont les gîtes les plus importants pour la mise bas de ces espèces. Dans ce but, une phase intensive de recherches et de suivis des nurseries aura lieu cet été, du 14 au 21 juillet.

 

Dès maintenant, et jusqu’à mi-juillet nous avons besoin d’aide pour le volet « communication », afin de récolter le plus d’informations possibles sur de nouvelles colonies en amont de la semaine intensive de recherches.

Le principe : faire de la communication auprès du grand public afin de rechercher des nurseries de Rhinolophes et de Murins à Oreilles Echancrées. Pas besoin de compétences particulières ! Il suffit de savoir que ce sont des espèces qui ont besoin d’espace pour voler dans leurs nurseries en été, et qui se suspendent de manière visible : on les trouve donc en grappes ou suspendues en grand nombre sur les plafonds et les poutres des combles et des greniers, voire parfois des caves, des granges ou des garages.

 

 

Attention cependant : les nurseries de chauves-souris sont très sensibles au dérangement … Alors si vous en trouvez une, pas de photo et d’éclairage fort et l’on ressort le plus vite possible sans un bruit ! Ces espèces ont besoin également d’un trou d’envol pour sortir du comble. Leur présence peut ainsi être repérée lorsqu’elles sortent à la tombée de la nuit de leurs gîtes : un grand nombre de chauves-souris sortent alors d’une assez grande ouverture de bâtiment (au moins 50 cm de large et 20 de haut : fenêtre brisée, porte ouverte donnant sur l’extérieur, etc). D’autres colonies de chauves-souris peuvent sortir par de tout petits trous et logées dans des espaces très réduits comme l’isolation des maisons, ce ne sont pas les espèces ciblées par ce projet, mais si elles sortent en grand nombre, cela nous intéresse quand même !

Sachant désormais tout cela, si vous habitez ou passez régulièrement dans le secteur Loire-Layon (communes ci-contre), vous pouvez nous aider !
Rien de plus simple : déposez des affiches (commerces, etc), et parlez de cette recherche de colonie autour de vous… Avant cela, contactez-nous pour récupérer les supports de communication visuelle par internet ou papier ou pour toute autre question ! (chirosscv@lpo-anjou.fr / 02 41 44 44 22). Pour une bonne organisation, merci de renseigner votre nom pour les actions de communication que vous souhaitez prendre en charge ici afin que le maximum de communes soient prospectées.

 

Semaine intensive du 14 au 21 juillet : prospections, animations grands publics, suivis par télémétrie, suivis acoustiques …

Il y en aura pour tous les goûts ! Un gîte sur Saint-Aubin-de-Luigné a été loué par la LPO Anjou pour cette semaine, afin d’accueillir gracieusement les bénévoles au plus près des sites d’études, surtout en vue des prospections nocturnes. Donc réservez dès maintenant cette semaine dans vos agendas et une place ici (gratuit !)

Egalement en amont de la semaine intensive, du matériel de suivi de l’activité des Grands Rhinolophes (des Rhinnologger) a été posé sur les quelques nurseries connues du secteur avec des pièges photos : ci-contre un GIF animé représentant en image l’arrivée des femelles de Murins à oreilles échancrées sur leur gîte de mise bas à Saint-Georges-sur-Loire. Le graphique retrace cette évolution en effectif (estimation). On a hâte de pouvoir relier ces évolutions avec celles des autres sites et des nouvelles nurseries qui seront découvertes… Grâce à cela et surtout à votre contribution, on espère pouvoir mieux appréhender les transferts entre nurseries de ces deux espèces sur le secteur Loire-Layon.

Merci d’avance pour votre soutien et votre contribution à ce projet ! On compte sur vous pour faire avancer la science et la protection des gîtes de mise bas de Rhinolophes et de Murins à oreilles échancrées.

 

Posted in Non classé.