Participez à l’enquête rapaces diurnes nicheurs 2019 !

Circaète Jean-le-Blanc © Jean-Claude Beaudoin

Comme tous les ans à la même époque l’Observatoire des rapaces nous communique la liste des carrés retenus par département pour l’année.

Les objectifs de l’observatoire

L’Observatoire des rapaces diurnes est en place depuis 2005 et fait suite à l’enquête Rapaces diurnes de 2000-2002 qui avait pour but de réaliser l’état des lieux de la distribution et de l’abondance des rapaces en France.

Ce suivi annuel doit permettre d’accroître et d’affiner les connaissances sur l’état des populations et de dégager les tendances et évolutions des rapaces nicheurs de France, en priorité les espèces les plus communes telles que l’Autour des palombes, la Bondrée apivore, le Busard cendré, le Busard des roseaux, le Busard Saint-Martin, la Buse variable, le Circaète Jean-le-Blanc, l’Épervier d’Europe, le Faucon crécerelle, le Faucon hobereau, le Milan noir et le Milan royal, les espèces plus rares ayant leurs suivis spécifiques.

Il a pour vocation d’orienter les stratégies de conservation des rapaces. Il s’avère notamment être un outil efficace pour déceler d’éventuels déclins et permettre de réagir rapidement. Il est donc un fabuleux outil de connaissance au service de la conservation des rapaces. C’est ce suivi qui a permis entre autres de mettre en évidence le déclin de la 2e espèce la plus commune en France : le Faucon crécerelle.

Mais la pertinence de ces travaux n’a de sens que si un nombre significatif de carrés est prospecté tous les ans. L’idéal étant une centaine répartie sur tout le territoire, or actuellement nous en sommes loin. L’observatoire est donc placé « en danger critique d’extinction ».

Le protocole

Il repose sur le recensement exhaustif des couples nicheurs de tous les rapaces diurnes présents en période de reproduction dans un carré de 5 km de côté. Un indice de reproduction est attribué à chaque couple et le nombre de couples certainsprobables et possibles est déterminé dans le carré à la fin de la saison de reproduction.

Pour venir en soutien auprès des observateurs qui débutent dans l’Observatoire rapaces, reprennent après plusieurs années ou simplement s’y remettent après l’hiver, un guide du participant est disponible. Il a pour but de faciliter la mise en œuvre du protocole. Vous y retrouverez les objectifs du suivi, les méthodes d’échantillonnage, des conseils pour détecter les rapaces nicheurs et une liste de questions fréquemment posées avec leurs réponses (à télécharger << ici>>).

Le protocole complet est consultable << ici >> (site Internet de l’Observatoire rapaces).

En Anjou cette année, les carrés sont :

  • 1421 O : nord-est Candé ;
  • 1423 O : sud Loire, Saint-Pierre-Montlimart ;
  • 1523 E : sud Loire, entre Martigné-Briand et Thouarcé ;
  • 1623 E : majoritairement en Sud-Loire, centré sur Saumur ;
  • 1722 E : nord Loire, nord-est Vernantes.

Le 1523 E & le 1722 E ont trouvé « preneur ». N’oubliez pas que les carrés peuvent être effectués à plusieurs.

La saisie des données se fait sur Faune-Anjou via un module dédié que nous devons au préalable activer, merci de nous contacter si vous voulez participer ! En fonction des espèces il est préférable de commencer dès le mois de mars… Alors n’attendez plus !

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez prospecter un carré, que ce soit en tant que référent de carré ou pour en rejoindre un (à plusieurs c’est plus facile !)

Contact : Édouard Beslot

Posted in Non classé.