Se connecter
Ligue pour la Protection des Oiseaux - délégation Anjou (LPO Anjou) LPO Anjou

Les Sternes de la Loire

 

Protégeons les sternes de la Loire

en partenariat avec le SITVAL

 

 

Chaque printemps, un long périple migratoire ramène les sternes vers leurs lieux de reproduction. Certaines parcourent des milliers de kilomètres depuis l'Afrique pour venir se reproduire sur les grèves de la Loire, dernier fleuve sauvage d'Europe.

 

Les sternes sont des oiseaux au statut précaire car elles nichent exclusivement sur des grèves de sable ou de gravier au milieu du fleuve. Abaissement du niveau de l'eau, crues printanières et dérangements humains peuvent compromettre leur reproduction et menacer leur avenir.

 

En Anjou, deux espèces (toutes deux protégées) s'installent chaque année sur la Loire pour s'y reproduire : la Sterne pierregarin et la Sterne naine.


 

La Sterne pierregarin

 

Elle est aussi appelée « hirondelle de mer » en raison de son allure svelte, de sa queue échancrée et de ses ailes effilées. Elle niche sur les grèves de sable dès le mois de mai et pond 3 œufs couleur sable (photo). 300 à 350 couples nichent sur la Loire angevine. Cela représente l'effectif le plus élevé de l'axe Loire-Allier.

 

 

 Sterne pierregarin au nid (photo L.-M. Préau)

 

 

La Sterne naine


Elle est plus petite que la Sterne pierregarin et s'en distingue par son front blanc entouré de noir, son bec et ses pattes jaunes. La population angevine peut dépasser les 200 couples, certaines années soit plus de 55 % de l'axe Loire-Allier et près de 15 % de la population française.                                                                                             

 

 Sternes naines et leurs poussins (photo L.-M. Préau)

 

Les sternes s'observent facilement lorsqu'elles survolent la Loire de leur vol aux amples battements d'ailes. Pour se nourrir et pour nourrir leurs poussins, elles scrutent l'eau à la recherche de petits poissons qu'elles tenteront d'attraper en plongeant brusquement jusqu'à toucher la surface.                 

 

Leur nid est une cuvette aménagée sur le sable,dans laquelle seront déposés 2 ou 3 œufs. L'incubation dure trois semaines et les jeunes prennent leur envol 25 jou

rs plus tard, soit de juin à fin juillet. Les couvées se confondent avec le sable. Malgré ce mimétisme, elles demeurent très vulnérables.        

 

 

                        Ponte de sterne pierregarin (photo A. Leclout)

 

Les activités de loisirs peuvent représenter un réel danger pour les sternes. Ainsi, accéder ou même approcher de l'îlot provoque l'envol de tous les adultes. Si l'intrusion se prolonge, les œufs et les poussins, privés de protection, meurent de froid, de chaud, ou emportés par un prédateur. Il est même possible d'en écraser sans s'en apercevoir !

Involontairement, une simple promenade sur les grèves peut s'avérer très préjudiciable pour toute une colonie de sternes. Ne laissez pas vos chiens divaguer sur ces zones de nidification.

 

Ensemble, protégeons les sternes
Utilisateurs du fleuve, pêcheurs, promeneurs, canoéistes, campeurs...
respectez ces lieux de vie et soyez attentifs à la nature qui vous entoure.

 

Des actions en Anjou

La LPO Anjou suit la reproduction des sternes et œuvre pour que les sites les plus remarquables soient protégés, par exemple par arrêté préfectoral de protection de biotope, ce qui permet de préserver les grèves de toute modification du milieu biologique et en interdit l'accès du 1er avril au 15 août.


Par ailleurs, en partenariat avec le SITVAL (qui met à notre disposition embarcations et personnel), la LPO informe les élus et le grand public par la pose de panneaux près des colonies les plus importantes  ou par des actions de sensibilisation sur le terrain.                                                                                                                                                                                                                                                               

 


Les principaux sites de reproduction des sternes en Maine-et-Loire (conception carte : LPO Anjou) :


 

Cartes des colonies en 2006


 

 

 

Des actions en dehors de nos frontières

 

Parce que la protection des espèces migratrices se joue au niveau international, en complément des actions d'information et de protection menées en France sur les lieux de reproduction la LPO mène aussi des actions de sensibilisation en Afrique sur les sites d'hivernage auprès de la population locale.
Ainsi depuis plus de 2 ans maintenant la LPO travaille avec la Direction des parcs nationaux du Sénégal pour la protection des sternes ou d'autres menaces pèsent sur les oiseaux. Ces opérations commencent à porter leurs fruits.








réalisation Mickael Desgranges - 2010