Se connecter
Ligue pour la Protection des Oiseaux - délégation Anjou (LPO Anjou) LPO Anjou

Réponse à la polémique sur les « balades barbecues »

Depuis quelques jours, certaines personnes s’insurgent contre nos animations « balade barbecue » dans les Basses Vallées Angevines, jugeant que cela ne correspond pas à la politique de la LPO ou que nous faisons du spécisme voire que nous prônons les modes de production des industries agro-alimentaires.

La LPO est une association de protection de la nature qui œuvre au quotidien à la préservation de la biodiversité.
Cette action ne consiste pas à mettre la nature sous cloche et à ne pas intervenir. L’agriculture extensive basée sur l’élevage a, de tous temps, façonné les paysages français et généré la biodiversité que l’on connait aujourd’hui que ce soit dans les vallées alluviales, les marais atlantiques ou les alpages en montagne.
Elle se doit donc de défendre des modes de production qui permettent de préserver les milieux et par conséquent la biodiversité.
Elle œuvre depuis 25 ans dans les Basses Vallées Angevines aux côtés des éleveurs pour préserver ce territoire unique et remarquable.
Sans eux, les Basses Vallées Angevines ne seraient plus qu’une vaste peupleraie.
Et le Râle des genêts, sans oublier tout l’écosystème prairial qui l’accompagne, aurait disparu depuis bien longtemps comme cela a pu se produire dans d’autres territoires en France qui ne soutenaient pas un mode d’élevage engagé dans la protection de la biodiversité.

Nos partenaires agriculteurs ont des pratiques d’élevage extensives, sont pour la plupart convertis à l’agriculture biologique, s’engagent dans des dispositifs agro-environnementaux et sont impliqués pour faire évoluer les pratiques de l’industrie agro-alimentaire.
Leurs animaux sont mis au pâturage dès que possible pour entretenir les prairies, avec une faible pression de pâturage, sans intrant, sans alimentation OGM…

Sans éleveurs, comment envisager demain l’entretien de ces espaces ? Nos paysages ruraux évoluent déjà dans bien des régions, d’un côté vers de grands espaces de cultures monospécifiques à biodiversité nulle et gérés par des entreprises extérieures au territoire et non plus des exploitations agricoles familiales et, de l’autre vers des milieux boisés à forte pression cynégétique. En bref, une campagne hostile à la biodiversité ainsi qu’aux activités récréatives et de loisirs.
Est-ce cela que nous voulons demain ?

Les « balades barbecues » ne visent pas à encourager la consommation de viande à outrance mais sont un moyen de faire connaître des pratiques respectueuses de l’environnement et de soutenir des éleveurs bien souvent décriés alors qu’ils sont de véritables acteurs de ces territoires. Par ailleurs, elles visent également à préconiser la consommation de viande locale, commercialisée en circuit court dans les grandes et moyennes surfaces angevines voire directement à la ferme.

Notre responsabilité en tant qu’association de protection de la nature est d’alerter les consommateurs locaux sur leur responsabilité dans leurs modes de consommation et veiller à faire évoluer leurs pratiques alimentaires (consommer moins mais mieux, consommer bio, se fournir localement dans les AMAP, …).
L'objectif respectable du végétarisme pour tous, passe inévitablement par des étapes intermédiaires. Le fait de manger moins de viande mais de qualité en est une.

Oiseaux blessé

Oiseaux en détresse

Que faire lorsque l'on trouve un oiseau en détresse (blessé, « tombé » du nid…) ?


les refuges lpo

Les refuges LPO

Avec plus de 17 000 terrains, les Refuges LPO constituent le 1er réseau de jardins écologiques partout en France. Mais qu’est-ce qu’un Refuge LPO ? Un Refuge LPO est un terrain public (ex : espace vert) ou privé (jardin, cour, terrasse, balcon…) sur lequel le propriétaire s’engage moralement à préserver ou restaurer la biodiversité de proximité.




réalisation Mickael Desgranges - 2010